Radio GI.NE
ARTICLE

COVID-19 : Appel aux dons pour l’Association Humanitaire de Montpellier (AHM)

Rare association montpelliéraine à pouvoir encore aider les personnes directement dans la rue, l’AHM est en pénurie de denrées alimentaires. Elle compte sur la générosité des citoyens pour lui permettre de renflouer ses réserves afin d’aider les plus démunis à traverser la crise historique que nous sommes en train de vivre.

Les oubliés de la couronne

À peine passé le premier jour de confinement, nous voilà déjà à constater que de nombreuses personnes doivent s’accommoder des oublis du système : personnes à la rue, personnes âgées, isolées, handicapées, prisonniers… Nous pouvons toutes et tous nous inquiéter de ce moment brutal qui nous place dans l’obligation de nous retirer de toute vie sociale. Mais face à cet isolement, nous ne sommes pas tous placés sous le même signe. Déjà pour celles et ceux qui peuvent jouir d’un confort social relatif, l’enfermement ne prend pas nécessairement la même forme selon que l’on vit en couple, avec ou sans enfants, ou que l’on est seul, à la ville, à la campagne, en conflit avec ceux qui partagent notre logement, amoureux, ou encore entre amis. Tout cela donne à penser que ce confinement va provoquer autant de belles choses que de situations extrêmement tendues, voire violentes entre les personnes qui devront partager parfois un espace réduit. Impossible de ne pas penser également aux femmes et aux enfants dont les bourreaux vivent à domicile. Impossible de ne pas penser à celles et ceux qui ont besoin, physiquement ou psychologiquement, d’être en présence de quelqu’un pour les aider quotidiennement, et qui se trouvent privés de toute assistance. La fragilité de beaucoup d’entre nous, qu’elle soit officiellement répertoriée dans les petites fiches des travailleurs sociaux ou bien qu’elle soit invisible aux yeux de tous, risque d’être amplifiée par cette obligation à l’isolement. Il nous faudra alors prendre soin de nos voisins, ne pas oublier que, peut-être dans notre immeuble, dans la maison d’à côté, quelqu’un aurait grandement besoin de notre soutien.

Ici, nous essayons de prendre des nouvelles de toutes ces personnes. Nous essayons de savoir comment celles et ceux qui, d’habitude, soutiennent et aident des gens en détresse, parviennent encore ou non à être présents auprès d’eux. Et c’est à cela, entre autres, que nous allons nous atteler durant cette pandémie, tant que nous le pourrons.

Association Humanitaire de Montpellier

L’Association Humanitaire de Montpellier (AHM), serait la seule association à pouvoir encore œuvrer pour venir en aide aux personnes sans abris. Selon notre interlocutrice, d’autres associations comme Cœurs de Ville n’ont pas pu effectuer de maraude hier soir. Certains bénévoles de cette association leur ont cependant prêté main forte.

Depuis deux semaines, l’AHM applique des consignes d’hygiène strictes dans leur assistance auprès des personnes à la rue. Après avoir suivi une formation au SIAO (Service d’Intégration d’Accueil et d’Orientation) de l’Hérault, les bénévoles préviennent les usagers de la nécessité absolue de se conformer aux règles sanitaires liées au contexte de la pandémie : usage de gants, distance d’un mètre entre les personnes, gel hydro-alcoolique, utilisation de masques reçus en début d’alerte, mais qui n’ont fait l’objet d’aucun réapprovisionnement à ce jour.

Pour le moment donc, autorisation est donnée de poursuivre l’activité de distribution de nourriture. Les bénévoles sont toujours présents, mais leur nombre a baissé, sachant que tout symptôme lié au coronavirus entraîne des précautions pour tout le monde : membres de l’équipe et usagers. La population dont s’occupe l’AHM est une population dite « à risque », tout autant que celle des personnes âgées. C’est aussi un public « difficile » dans la mesure où, déjà habitué à être stigmatisé, il lui faut intégrer que les mesures d’hygiène ne sont pas là pour l’exclure encore, mais pour protéger tout le monde d’un virus incontrôlable. Pour cela, c’est par une approche ludique que les membres de l’association tentent de faire passer le message : là où pour certains les salutations sont importantes, il faut cesser les checks de mains pour passer aux checks de pieds et de coudeLe 115, pour le moment, appelle directement l’AHM, pour qui il faut donc prendre en charge de nombreuses personnes vivant à la rue. Cependant, l’association fait actuellement face à une pénurie de denrées alimentaires, la majorité de leurs stocks venant d’ingrédients récupérés dans des restaurants. Ceux-ci ayant dû fermer leurs portes, ces denrées disparaissent. L’AHM en appelle donc aux dons des citoyens, notamment pour des plats déjà cuisinés, tant que la distribution est encore autorisée, c’est-à-dire tant que le confinement n’est pas encore total.

Contact Association Humanitaire de Montpellier: 07.83.04.38.16


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code